Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’śđź’śđź’śđź’ś INCONTROLABLE de James Patterson et David Ellis

RESUME

L’Archipel
22/08/2018
330 pages
Benjamin Casper, dit Ben, dirige un journal online « Capitol Beat », mais ses ressources proviennent surtout de son héritage familial. Son cauchemar a commencé ainsi :
 » La soirée avait plutôt bien commencé, j’avais réussi à installer mon équipement de surveillance dans l’appartement de la femme que j’aime. Puis elle a pris une tournure sinistre quand, un peu plus tard, cette même femme a fait une chute mortelle ».
Repéré sur les lieux, Ben n’est pas encore identifié quand il fuit la scène sur sa Triumph la police l’interpelle au premier carrefour pour une erreur de conduite.
Dans le Wisconsin, Ă  la cĂ©rĂ©monie funĂ©raire en l’honneur de Diana, Ben s’aperçoit qu’elle avait cachĂ© Ă  ses proches sa vĂ©ritable fonction de correspondante de la C.I.A Ă  la Maison Blanche. Doutant alors de la probabilitĂ© d’un suicide Ben, enquĂŞte et interroge. Il apprend de Randy le frère de Diana, l’identité d’un autre amant : John Liu. Et Ă´ surprise de dĂ©couvrir que celle qu’il Ă©tait prĂŞt Ă  aimer, avait une relation avec un richissime lobbyiste chinois !
Et Ă  son retour, le sabotage de son avion privĂ©, des tueurs Ă  sa recherche dans son chalet familial, et des courses poursuites hostiles, Ben est persuadĂ© que Diana ne s’est pas suicidĂ©e. D’ailleurs comme il le dit :
« les Feds sont sur le coup. le président des États-Unis mentionne Diana dans sa conférence de presse hebdomadaire. Les Chinois embarquant douces pour la sympathique numéro d’inquisition/extension. Putain, c’est quoi ce délire ? »
John Liu, mentionne l’existence de « l’opĂ©ration Delano ». Emma, la meilleure amie de Diana lui parle d’Alexander Kuturgov, un autre amant de Diana, milliardaire russe. Ben compte sur sa fidèle collaboratrice et l’appui de son ami commissaire pour dĂ©nouer l’affaire.
Des morts se succèdent – le frère de Diana, Liu, Le commissaire, … -. L’urgence presse Ben d’Ă©claircir la vĂ©ritĂ©. La pression monte de toutes part car la police le tient comme unique suspect de ces meurtres en cascade.

MON AVIS

Vifs remerciements pour cette excellente lecture au site Babelio.com lors de l’opĂ©ration « masse critique »  et Ă  la maison d’édition L’Archipel.  J’ai pu approfondir ma connaissance de l’auteur Ă  succès J.Patterson dĂ©couvert avec « Le PrĂ©sident a disparu » co-Ă©crit avec B. Clinton  (cf. Chronique les paroles s’envolent). Ici le livre est co-Ă©crit avec David Ellis.

L’intime des prĂ©sidents

On le savait déjà lors du livre en commun avec B. Clinton, J. Patterson tutoie les Présidents des Etats Unis.les Présidents des Etats

Ici, notre hĂ©ros intrĂ©pide, Benjamin Casper maĂ®trise avec finesse l’histoire privĂ©e et anecdotique des PrĂ©sidents AmĂ©ricains. (Ex : Quel avion a transportĂ© J.F. Kennedy Ă  Dallas ? Quel est le poème prĂ©fĂ©rĂ© de J.F.K. ? Quel est le second prĂ©nom de l’épouse de Roosevelt ?… ). Voici quelques rĂ©ponses anecdotiques Ă  dĂ©couvrir.

On s’amuse de le voir se  réciter mentalement LA liste des Présidents américaines dans les moments de tensions pour se détendre. Les connaissances du narrateur ne paraissent pas feintes, et alimentent la curiosité du lecteur.

Une affaire complexe

Le point de dĂ©part d’un meurtre dĂ©guisĂ© en suicide trouble la vie sentimentale de Benjamin. Son affection sincère pour Diana est Ă©gratignĂ©e des diverses turpitudes de son ex-maitresse : des liaisons dangereuses et secrètes. S’ajoutent à ces drames, ses souvenirs d’enfant sur sa mère suicidĂ©e. Ils ressurgissent avec les circonstances de cette mort soudaine de Diana et des cadavres qui tombent. Beaucoup de choses que la police met Ă  son compte.

L’évocation de la C.I.A. et du PrĂ©sident Des U.S.A. nous introduit vite l’idĂ©e d’une affaire d’Etat. On s’infiltre dans la tĂŞte du hĂ©ros avec ses supputations. Il nous trimballe avec lui dans ses aventures, ne faiblit pas sous la pression. Enfin, il dĂ©joue dans l’extrĂŞme dĂ©lai imparti la faille dĂ©voilĂ©e Ă  l’ultime fin et qu’on devine avec grande difficultĂ©.

Les références culturelles

Les références cinématographiques du genre « policier, aventure ou d’action » truffent les pages des films devenus classiques. En voici quelques exemples : Pirate des Caraïbes, Copycat, L.A. Confidental, Usual Suspect, Pulp Fiction…

L’Ă©vocation des performances d’acteurs de cinĂ©ma incarnant dans la peau de personnages vaillants et hĂ©roĂŻques illustrent les pĂ©rils affrontĂ©s par le narrateur. Les rĂ´les impartis et les situations subies coĂŻncident avec ses expĂ©riences. Les comparaisons parfois flatteuses Ă  son Ă©gard le prĂ©sentent Ă  son avantage et imprègnent mieux le lecteur des dangers rencontrĂ©s. Les personnages nommĂ©s, incarnĂ©s par A. Garcia, B. Willis, M. Gibson, Will Smith, J. Deep pour n’en citer que quelque uns, colore les pages d’embĂ»ches croustillantes et confèrent un certain charme au narrateur.

Dans la même trame, l’auteur anime les frasques de son odyssée avec des titres de chansons ou musiques en référence à des rythmes dynamiques ou nostalgiques (Eltoon John, Les Beatles, … ) .

De l’action virile

Les fans de films d’action apprĂ©cieront ici les enchainements de situations mouvementĂ©es pour notre journaliste. Une succession de cascades, de courses-poursuites, de fusillades, de menaces, de bagarres en tout genre l’Ă©prouvent sans cesse. Son humilitĂ© quant Ă  ses limites physiques rend d’autant  crĂ©dibles ses mĂ©saventures.

La définition de douleur se trouve dans le dictionnaire mais il faut attendre de se prendre un coup dans les couilles pour un comprendre vraiment le sens. Et ce type sait Frapper avec son genou. Valseuses non jamais mieux mérité leur surnom.

L’art du pilotage  :  Amateurs de motos (Ben au volant de sa Triumph 1999), il en explique les atouts, il fait face Ă  des courses- poursuites bien conduites, et leur stress bien ressenti. Sa culture aĂ©ronautique rejoint la petite histoire des PrĂ©sidents, les techniques de pilotage et l’Ă©vitement d’un sabotage.

Des chapitres courts et une Ă©criture fluide signe l’Ă©nergie de l’auteur. La vocabulaire viril mais non trivial, de l’humour, une pointe d’Ă©motion, conduisent ce polar animĂ© ! Je recommande ce livre Ă  des lecteurs masculins, mais tout le monde peut s’y retrouver – la preuve – !

A DECOUVRIR !

Vous pouvez vous procurer l’ouvrage à Decitre ICI et à Fnac LA.
MERCI de votre visite ! Envie de lire le livre ? Notez la chronique, le livre…
Noter le livre :
Noter la chronique :

Laisser un commentaire