Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

💜💜💜 LE SECRET DU MARI de Liane Moriarty

RESUME

ISBN : 2253067946
Livre de poche
06/04/16
Nous sommes en Australie. Dans une petite cité de province, tout semble bien ordonné. Voici trois destins croisés de  femmes qui n’ont à première vue rien en commun . En toile de fond, une jeune fille étranglée vingt ans auparavant, un crime resté impuni, sans coupable démasqué. Les trois femmes se connaissent, se côtoient au hasard des rencontres, s’analysent et s’apprécient mais ne sont pas assez intimes pour dévoiler leurs aspirations et les conflits familiaux et intimes qui les freinent. Et pourtant, elles ignorent que leur trajectoire sont imbriquées.

Inopinément Cecilia Fitzpatrick, femme au foyer, découvre dans le grenier, une vieille lettre cachée, écrite de la main de son mari parti en déplacement. L’enveloppe précise cette mystérieuse demande : « à n’ouvrir qu’après ma mort ». Dilemme pr cette femme : ouvrir ou respecter cette demande saugrenue ? Et que faire de ce terrible secret sachant que sa vie s’est indirectement construite à son insu à cause du fameux secret.
En parallèle, Tess, trahie par sa cousine avec qui elle partage tout depuis son enfance se réfugie dans sa ville natale quand celle-ci lui avoue son amour pour son mari. Cette épreuve de femme trompée lui apprend à se réaliser par elle-même, et se découvre une vraie personnalité.
Rachel, elle, se bat pour vivre avec la souffrance de sa fille Janie assassinée à 17 ans, du même âge que Cécilia et Tess. Elle trouve sa consolation avec son petit-fils Jacob, tandis que sa belle-fille projette de partir vivre à New York.
En trame de fond, tout au long du livre il est question d’un assassinat, la fille de Tess, crime resté impuni. En décachetant la lettre de son mari, Cecilia prend le risque
mais lequel ?
[collapse]

MON AVIS

Captivant malgré une histoire ordinaire

La vie dans une bourgade n’offre rien de sensationnel avec des personnages ancrés dans des vies dites « normales ». Le seul trouble de la communauté provient d’un souvenir collectif au sujet d’un fait divers tragique.

Des personnages complexes

La trame adoptée par l’auteur titille notre curiosité à connaître mieux les secrets enfouis de tous les personnages. Leurs attitudes, leur passé influent sur leur appréhensions à supporter et affronter les tourbillons de leur vie.
On s’attache à chacun, et on scrute leur faille à la manière de gérer leurs épreuves.
La psychologie des unes et des autres est parfaitement construite.
Sans rien dévoiler : Personne ne pourra rester insensible au dilemmes posé à Cécilia.  Et le lecteur devient alors acteur au sens où, il ne peut s’empêcher de se questionner sur ce fameux dilemme : Aurai-je ouvert la lettre ? et une autre question que je ne dévoile que pour les curieux ! 
un indice du secet
[collapse]
Et vous, que pensez-vous de la chronique, notez-la, n’hésitez pas à commenter.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *