Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’śđź’śMORTELLE DEDICACE d’Ellis griffiths

RÉSUMÉ

Ed. Hugo et Compagnie
06/05/2021
400 p.
Angleterre.
Le dĂ©cès d’une retraitĂ©e, Peggy Smith, intrigue son aide Ă  domicile Natalka. AussitĂ´t, elle avertit immĂ©diatement la police d’indices inquiĂ©tants, Ă  propos d’une dĂ©dicace suspecte. Il s’agirait d’un crime.
La victime très alerte malgrĂ© son âge, s’était fait une renommĂ©e dans le domaine littĂ©raire notamment pour les romans policiers. Avec son imagination fertile, elle inventait des modes opĂ©ratoires de crimes originaux qu’elle suggĂ©rait aux auteurs de polars. Ainsi, un Ă©crivain Dex Challoner l’a ainsi promue « consultante ès crimes ».
Et après l’enterrement Peggy, Natalka et Benedict qui lui étaient attachés, prennent l’initiative de fouiller chez elle dans la quantité d’ouvrages qu’elle détenait pour comprendre sa mort. Or, là, ils se retrouvent face à un homme masqué et armé, bien déterminé à dérober le livre de Sheila Arkins intitulé : « À genoux, remerciez le Ciel ».
Comme le crime semble apparemment liĂ© au contenu de l’ouvrage et Ă  l’activitĂ© littĂ©raire de Peggy Smith, la police va s’interroger sur Dex Challoner. Mais celui-ci meurt assassinĂ©, donc tout se complique. L’enquĂŞte va alors conduire la police et le petit cercle de proches de Peggy Smith jusqu’à un salon littĂ©raire d’Aberdeen en Écosse.

MON AVIS

On retrouve l’ambiance autour d’écrivains épris de littérature, un thème cher à l’auteure que j’avais apprécié dans le 👉📖« le journal de Claire Cassidy ». Ici, elle a conçu la suite, avec une nouvelle enquête menée par la singulière Harbinder Kaur, une femme lesbienne d’origine indienne.

Un polar à la sauce anglaise dans une atmosphère similaire

source alainntour

à celle d’Agatha Christie. Ce roman « léger » (sans se situer dans la comédie) contraste avec les thrillers sanglants, car il est dénué de tension à outrance. De plus, on intègre les coulisses d’un festival littéraire, notamment, ici, celui d’Aberdeen.

 

Dans un cadre agréable, des amateurs investiguent en parallèle de la police à propos de morts suspectes. Le relationnel entre ces protagonistes évolue tranquillement. Une complicité se crée peu à peu, au milieu de rebondissements avec des cadavres qui se multiplient.

Des enquĂŞteurs nĂ©ophytes…

Le petit groupe d’amis compte des individualités atypiques qui procurent une douce dynamique : l’auxiliaire de vie et la meneuse de la bande l’Ukrainienne Natalka Kolisnyk, Benedict un moine défroqué devenu célibataire endurci, et Edwin, un vieux dandy homosexuel. Ces amateurs se renseignent, supputent sur leurs interlocuteurs durant le festival, et leur réflexion qui fait appel à leur sensibilité reste perspicace.

…pour dĂ©-livrer la vĂ©ritĂ©

Quant à la responsable de l’instruction de l’affaire, Harbinder, elle se montre toujours sympathique. Mais l’auteure l’a fait progresser dans son histoire personnelle.

En elle-même, l’enquête policière se situe dans le milieu littéraire. On y constate l’importance de l’inspiration créatrice avec les influences de vieux écrivains parfois oubliés, ce que l’on nomme de l’âge d’or (Wilkie Collins,…). Ainsi, après la rédaction de manuscrits, s’articule tout le stratège de l’œuvre finale, à commencer celle de la relecture par le bêta-lecteur, avec les risques de copie ou plagiat. Puis cela découle sur le monde de l’édition autour d’agents, d’éditeurs, ou secrétaires d’édition.

Puis d’une affaire paisible, les cadavres s’entassent au fil des chapitres. Et on glisse dans une mise en scène un peu plus complexe qu’elle n’y parait au premier abord.

Vous passerez un agréable moment de détente avec ce roman policier distrayant et bien écrit.

Mon seul regret :

Le format EPUB n’a pas été adapté à ma liseuse, la vérification du suivi régulier des pages a compliqué ma lecture.

Remerciement au site Netgalley et aux éditions Hugo et Compagnie. #MortelleDédicace #NetGalleyFrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *