Chroniques régulières sur des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’śđź’śLA CAPTURE de Nicolas LEBEL

Résumé

Livre de poche
03/2023
Le capitaine Roméro arrive du SRPJ de Lyon après une mutation sur l’île de Morguelenh. Il doit prendre la relève de son collègue Christian Mortier qui va bientôt prendre sa retraite. En faction sur l’île depuis 3 ans, celui-ci observe et notifie les moindres faits et gestes du prêtre local. Le prêtre d’origine croate est soupçonné d’être un criminel de guerre serbe.
Et tandis que RomĂ©o se familiarise avec sa mission et les personnalitĂ©s locales de l’île, Yvonne Chen, dĂ©marque inopinĂ©ment dans la planque des deux policiers. Elle-mĂŞme policière, elle a Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e de son service après avoir Ă©tĂ© soupçonnĂ©e du meurtre de son coĂ©quipier. Un complot l’aurait mise Ă  l’écart en la faisant accusĂ©e Ă  tort. C’est pourquoi, assoiffĂ©e de vengeance, elle a menĂ© son enquĂŞte jusque sur l’île pour retrouver les furies, ces 3 personnes vĂ©ritables meurtrières de son collègue. 
Alors, Mortier et Roméro comprennent que pour ne pas compromettre leur propre mission, ils vont devoir composer avec cette femme déterminée.
Décidément, le havre de paix  breton se révèle peu à peu en un repaire de personnes qui veulent se cacher.

MON AVIS 

J’ai dĂ©couvert Nicolas Lebel avec ce livre qui vient de sortir en poche. Je pense que le format audio favorise ma bonne Ă©valuation et m’a aidĂ©e Ă  mieux apprĂ©cier ce roman. En effet, comme ce format permet de lire et de s’activer Ă  autre chose en parallèle, on est distrait quoi qu’il se passe. Donc, la sensation de perte de son temps ou d’ennui disparaĂ®t et ainsi l’histoire prĂ©sentera de l’intĂ©rĂŞt mĂŞme si le sujet n’est pas totalement Ă  notre goĂ»t. La lecture audio assure plusieurs heures de distraction.

Un livre audio agréable à écouter 

La narration orale rend bien compte de la diffĂ©rence des personnages. C’est une sacrĂ©e prouesse vu leur nombre ! En plus, leurs multiples identitĂ©s usurpĂ©es dans ce vĂ©ritable cache-cache compliquent l’exercice. Alors ce n’est pas toujours Ă©vident, mais on parvient quand mĂŞme Ă  cerner qui est en action. Un atout sur ce livre, c’est l‘Ă©noncĂ© d’un compte Ă  rebours et du temps restant,  pratique pour se reprĂ©senter la position du dĂ©nouement. Cependant, peut-ĂŞtre l’ai-je confondu avec la partie d’Ă©chec du policier en temps limitĂ©.

Règlements de compte sur une île paisible 

En fait, je l’ignorais mais ce roman est la suite d’un autre mais tout est comprĂ©hensible. Le rĂ©cit en lui-mĂŞme est complexe. Je ne suis pas fan des histoires de trahisons, de crime de guerre, de rivalitĂ©s policières oĂą la police est mĂŞlĂ©e Ă  des affaires. S’ajoutent Ă  ça des nĂ©gociations patriotiques ou des patrimoines religieux, un trĂ©sor cachĂ© comme une Bible traduite en croate un exemplaire unique. Ces thèmes m’inspirent peu et ne me captivent pas en gĂ©nĂ©ral. Alors, pourquoi mon choix de lecture ? En fait, le cĂ´tĂ© rĂ©gional de l’intrigue qui se dĂ©roule en Bretagne m’a tentĂ©e.

Beaucoup d’enquĂŞtes s’emmĂŞlent ici, quitte Ă  en perdre le fil Ă  certains moments. Par contre, je reconnais Ă  l’auteur une certaine qualitĂ© pour ses personnages fĂ©minins. Les femmes, de ce roman en tout cas, ont des rĂ´les en rapport avec la force morale et physique dont elles savent faire preuve. Que ce soit Yvonne, ou MahĂ©, leur caractère bien dĂ©terminĂ© s’intègre au rĂ©cit pour en faire de vĂ©ritables hĂ©roĂŻnes.

Le format audio (service de presse de Netgalley) m’a permis de dĂ©couvrir l’agrĂ©able plume de Nicolas Lebel, rythmĂ©e et prĂ©cise. Maintenant, je ne pense pas recommencer l’expĂ©rience avec un livre papier de ses Ă©crits, car j’aurais trop peur de m’Ă©garer dans ses sujets de prĂ©dilection. En rĂ©sumé : amateur de bagarre, d’espionnage, d’aventures en littĂ©rature, vous pouvez vous y plonger les yeux fermĂ©s. Bonne lecture !