Chroniques régulières sur des livres, présentations de nouveaux auteurs

LE CIRQUE DU DIABLE d’Olivier Descosse đź’śđź’śđź’ś

Résumé : Meurtres et conditions extrêmes 

Les enquĂŞtes pour des meurtres commis dans des conditions extrĂŞmes sont confiĂ©es Ă  des policiers chargĂ©s d’en comprendre la violence et leurs liens.

XO Ă©ditions
09/23
450 p.
Massif de la Meije. Un corps congelé, entièrement nu, retrouvé par des surfeurs lors d’un ride dans le Cirque du Diable. Le lieu est inaccessible et connu pour les légendes funestes qui l’entourent. Au même moment dans le Haut-Var, trois cadavres calcinés sont découverts au fond d’une bergerie abandonnée, en pleine forêt.
Les crimes attestant d’une violence extrĂŞme ont ainsi les victimes face aux actes qui leur sont reprochĂ©s. Et 2 policiers aguerris vont devoir Ă©tablir le lien entre eux, 

MON AVIS

Olivier Descosse, un auteur réputé pour ses mises en scène de situations extrêmes signe son dernier ouvrage. Après cette découverte, peut-être me laisserais-je tenter par ses précédents livres? Celui-ci place l’intrigue dans les glaciers de la Grave, massif de la Meige, rendant hommage à la fragilité, à la beauté et à l’hostilité de la nature. 

Ici, froid, neige, intempĂ©ries, massifs montagneux, dĂ©nivelĂ©s, crevasses conditionneront l’action des protagonistes.  Ă€ première vue il s’agit d’un quatrième tome. Cependant, il est totalement comprĂ©hensible sans avoir lu les autres prĂ©cĂ©dents.

La dynamique, au fil des pages, égratigne au sens propre les personnages, pour le plus grand plaisir des amateurs de romans policiers et d’aventures et de réalisme. En fait, nos deux héros enquêtent en parallèles dans des secteurs géographiques différents, mais pas trop éloignés pour rester en cohérence avec le récit.
Ainsi, Paul incarne le flic courageux dont la compétence reconnue lui vaut la confiance des supérieurs pour des opérations pointues. Alors avec Chloé, façonnée dans la même trame, ils composent un duo voué au succès. Et malgré leurs initiatives borderline, chacun mérite le respect de leur collègues ou supérieurs hiérarchiques. C’est pourquoi, on leur confie des crimes d’une particulière cruauté mais surtout structurés selon un mode opératoire symbolique.

Par ailleurs, notez l’imagination perverse de l’auteur: ingurgitation d’essence d’une victime avant de l’inflammation et brûlure par insufflation d’azote pour une autre victime.

Chaque enquĂŞte de crime pour homicide se dĂ©roule dans une partie dĂ©diĂ©e. Puis, au deux tiers de l’ouvrage, ChloĂ© et Paul collaborent avec leurs mĂ©thodes, mais ils s’apprĂ©cient grâce Ă  leur intĂ©gritĂ©. Alors pour  dĂ©nouer l’intrigue, beaucoup de kilomètres parcourus nous promènent de Draguignan dans la vallĂ©e de la Grave, jusqu’à Bourg d’Oisan… D’ailleurs, courses poursuites au volant de vĂ©hicules atypiques, de motos sont au programme… j’aurais volontiers imaginĂ© Belmondo pour incarner le hĂ©ros masculin du scĂ©nario.

De la police scientifique aux observations déductibles dignes de Columbo, on suit avec attention et plaisir l’enquête ou les enquêtes.

Roman régional. On visite un peu Grenoble notamment le quartier Notre-Dame pour les familiers des lieux.
Et sans vous dĂ©voiler le nĹ“ud de l’intrigue, les prĂ©occupations climatiques restent au cĹ“ur des motivations des auteurs. J’ai regrettĂ© de retrouver encore l’enjeu de complotistes, survivalistes, collapsionnistes… dĂ©jĂ  omniprĂ©sent dans nos quotidiens.

L’AUTEUR

En voici une succincte présentation : Page Facebook.

Je remercie vivement XO Editions et le site NetGalley pour ce service de presse.
Vous avez apprécié ma chronique ?  Inscrivez-vous à la newsletter sur le côté droit de la page.