Des chroniques réguliÚres pour partager des livres, et faire connaßtre de nouveaux auteurs

💜💜💜 LE COUPLE D’A COTE de Shari Lapena

RESUME

ISBN : 9782258146761
Les Presses de la Cité
Anne et Marco Conti forment en apparence un couple uni. Elle, aprĂšs des Ă©tudes dans l’Art se consacre aujourd’hui Ă  pouponner Cora, leur bĂ©bĂ© de six mois ; honteuse d’ĂȘtre en proie Ă  une dĂ©pression post-partum, elle va la dissimuler Ă  son entourage. Marco, lui, issu d’un milieu modeste est parvenu Ă  monter sa sociĂ©tĂ© Conti Software Design et s’y consacre.
Ce soir d’étĂ©, pour honorer l’invitation chez leurs voisins mitoyens Cynthia et Graham suite au dĂ©sistement de la baby-sitter au dernier moment, ils sont contraints de laisser le bĂ©bĂ© seule sous la surveillance du baby-phone. Leurs hĂŽtes, indisposĂ©s par la prĂ©sence du bĂ©bĂ© avaient insistĂ© pour faire de la soirĂ©e d’anniversaire de Graham un repas entre adulte. Nourris de culpabilitĂ© de se sentir parents indignes, Anne et Marco, veillaient sur Cora avec des allers et retours en alternance chez eux et l’usage du babyphone au cas oĂč elle pleurerait. Et au comble d’une soirĂ©e dĂ©plaisante, Anne, Ă©cƓurĂ©e des manƓuvres ostensibles de la provoquante Cynthia, pour sĂ©duire son mari et d’un abus d’alcool dans sa pĂ©riode d’allaitement, rentre Ă©puisĂ©e Ă  une heure du matin.
Mais Ă  leur retour chez eux, Anne dessoulera subitement devant le constat de la porte d’entrĂ©e laissĂ©e ouverte. Comble de l’horreur pour les Conti, le lit du bĂ©bĂ© est vide. Cora a Ă©tĂ© kidnappĂ©e
 peut-ĂȘtre tuĂ©e ?
Est-ce que la fortune de la famille de Anne est convoitée pour en exiger une rançon pour le bébé ?

MON AVIS

L’auteur

Canadienne, Shari Lapena a Ă©tĂ© avocate avant de devenir professeur d’anglais puis de se consacrer Ă  l’Ă©criture. Best-seller en Grande-Bretagne et aux États-Unis, Le Couple d’Ă  cĂŽtĂ© est son premier roman.

Le dĂ©but de ce rĂ©cit nous rappelle des faits divers rĂ©cents en Europe et marquants de l’actualitĂ© rĂ©cente oĂč des enfants disparaissent tandis que leurs parents profitent d’une ambiance festive (l’Affaire McCann et trĂšs rĂ©cente l’Affaire MaĂ«llis). Ce roman policier riche d’intrigues et de rebondissements se lira d’une traite car difficile de le reposer sans avoir les rĂ©ponses qui s’ajoutent au fur et Ă  mesure. Ce roman psychologique traite du dĂ©sarroi de famille ou de couple lors de disparition d’enfant. La logique policiĂšre habituelle s’intĂ©resse d’abord Ă  la famille proche, l’entourage
 Ici, l’inspecteur suit cette trame.

Dans « Le couple d’à cĂŽtĂ© », on se retrouve presque dans un huis clos, les deux tiers du livre se dĂ©roulant dans ce petit quartier bourgeois. A part quelques brĂšves apartĂ©s au commissariat et chez les parents d’Anne, l’inertie du cadre tranche avec les rebondissements de l’intrigue et l’énergie de l’écriture.

Le repas d’anniversaire banal voire ennuyeux, sous la marque d’une tension palpable prĂ©dit une cascade de dĂ©sastres. Anne et Marco parents responsables, culpabilisent de laisser seule Cora, mais l’infime risque d’un danger leur gĂąche cette soirĂ©e. Les prĂ©cautions d’usages Ă©taient prises donc pourquoi, se passerait-il une catastrophe ? Et pourtant voici La PIRE soirĂ©e de l’existence d’Anne oĂč sa patience mise Ă  rude Ă©preuve justifiera son abus d’alcool.

Les personnages sont peu nombreux mais suffisent pour une texture dynamique.

Le cas d’Anne fait figure de femme effacĂ©e, dĂ©sespĂ©rĂ©e et fragile dĂšs le dĂ©part : Ă©pouse ridiculisĂ©e par une bombe, maman bouleversĂ©e face Ă  cette crise extrĂȘme de la disparition de son bĂ©bĂ©, et fille unique au cƓur d’une haine entre son mari aimant et ses parents protecteurs (Alice et Richard). Avec la relation fusionnelle Ă©tablie avec son bĂ©bĂ© affiche une vĂ©ritable solitude, on y perçoit une sorte de refuge. Son histoire nous Ă©claire sur son caractĂšre d’élĂšve sans grande envergure, surprotĂ©gĂ©e par sa mĂšre et aujourd’hui fracturĂ©e entre l’amour de son mari et de ses parents
 Son Ă©tat psychologique frĂŽle la pathologie, confirmĂ© par un suivi psychiatrique pour une dĂ©pression post-partum et son passĂ© psychiatrique agitĂ© sĂšment le trouble et lĂ©gitiment les soupçons de la police. Elle-mĂȘme en proie Ă  des doutes embrouille un temps le lecteur
 Son manque d’assurance et sa sincĂ©ritĂ© attirent la bienveillance du lecteur, du dĂ©but jusqu’à l’issue finale.

DĂšs le dĂ©part, Marco, lui, a un rĂŽle aussi ambivalent. Ce self-made man devenu chef d’entreprise sous l’impulsion de la fortune de ses beaux-parents qui le dĂ©testent manque d’assurance en lui :

Marco ressemble Ă  un chevreuil surpris dans les phares d’une voiture, celui qu’il a quand il est pris sur le fait et ne sait pas comment rĂ©agir. Il n’a jamais Ă©tĂ© douĂ© pour l’improvisation

 Le lecteur devine une frustration comprĂ©hensible de se voir redevable de sa rĂ©ussite, de sa femme et de sa belle-famille. Mais sa rencontre est cohĂ©rente avec la jeune adulte Anne que l’on se reprĂ©sente, une jeune fille neutre et rĂ©servĂ©e satisfaite de ce mari ambitieux, attentionnĂ© et fiable. Des flashbacks agrĂ©mentent le rĂ©cit d’une situation actuelle pesante.

A l’inverse d’eux, Cynthia pour la bimbo infecte, suscite un dĂ©goĂ»t au lecteur pour celle que l’on redouterait d’avoir comme amie, voisine, ou confidente. La perfidie incarnĂ©e.

La personnalité de Graham nous laisse songeur de sa couardise.

En filigrane se profile l’enquĂȘteur Rasbach, les petites touches de son avancĂ©e avec les quelques questions pertinentes aiguillonne le lecteur sans l’éblouir de certitudes. On est loin de l’idĂ©e de l’enquĂȘteur omniprĂ©sent, ici il s’active avec discrĂ©tion ; d’ailleurs peu de lignes lui sont consacrĂ©es mais ses rĂ©sultats et son personnage convainquent.

Le mĂ©canisme de l’intrigue originale ici, surprend le lecteur car l’identitĂ© de l’auteur du kidnapping est vite dĂ©signĂ© : presqu’avant la moitiĂ© du livre. Mais
 pourtant, on est loin de clore l’histoire qui repart
 car cette rĂ©vĂ©lation n’est que la partie apparente de l’iceberg.

 Ces 250 pages vous livrent une belle intrigue et une bonne étude psychologie de personnages crédibles. Difficile de se détacher du livre avant de connaßtre le sort de Cora.
Un merci Ă  Netgalley pour leur confiance et ce SP qui m’a fait dĂ©couvrir Shari Lapena.

Pour vous le procurez, je suggĂšre ici par exemple

Et vous, que pensez- vous de la chronique ? Avez-vous lu le livre, d’accord ou pas d’accord avec moi ? N’hĂ©sitez pas Ă  laisser un commentaire…

Noter le livre :
Noter la chronique :

Reader Comments

  1. Merci de la visite Carolina, oui et je crois que l'auteur en a sorti un autre "a stranger in a house" que je vais mettre dans ma PAL en espĂ©rant qu'il soit traduit. Sinon j'attendrai ! A bientĂŽt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *