Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’ś LES APPARENCES de Gillian Flynn

RESUME

Livre de poche
696 pages
2013
Amy et Nick, ont quitté New York deux ans auparavant pour habiter le Mississipi. Suite à un chômage dans le domaine de l’écriture, ils se retrouvent dans le village natal de Nick où il tient un bar avec sa sœur.
Ce jour de , ils doivent fêter leurs cinq ans de mariage. Or, Amy depuis leur rencontre s’évertue en originalité de semence d’indices pour en faire une chasse au trésor à chaque anniversaire mais celui-ci tourne à la mauvaise blague car elle a disparu, laissant du sang dans la maison. Les indices et soupçons se dirigent vite sur Nick qui serait coupable d’enlèvement, assassinat sur sa femme. L’évidente innocence de Nick se renforce pour le lecteur au fil des pages du journal intime d’Amy, providentiellement découvert au cours de l’enquête.
Nick, en parallèle de l’avancée des enquêteurs, se démène pour trouver le véritable coupable et se disculper du même coup mais là, l’auteur tient le lecteur, spectateur de son marasme devant ses échecs, ses erreurs, et son passé qui le conduisent à une condamnation. La frustration nous envahira devant sa difficulté à se défendre face à la manipulation outrancière dont il fait l’objet.
Sans la dévoiler, la fin est sidérante.
Bravo à l’auteur car on aime ou pas, mais dans tous les cas on en reste médusé !

MON AVIS

Dans le Mississipi

J’ai apprécié la manière de nous faire pénétrer dans l’ambiance de ce coin perdu des Etats-Unis. Cette vie provinciale modeste de Nick et Amy dans ce village rustique contraste avec leur ancienne vie branchée de New-York. Avec subtilité, l’auteur nous introduit la plausible frustration d’Amy, résignée à se contenter par amour pour Nick, d’une vie « bling bling » entre parenthèse.
La description du lieu et du cadre nous imprègnent de l’ambiance  à la perfection. Elle nous est transmise et nous transporte dans cette Amérique, géographiquement proche de celle que l’on a découverte avec Tom Sawyer sur les bords du Mississipi.

Amy, un personnage

L’intrigue, elle, est moins prĂ©gnante car on devine ce qui se trame derrière Amy. On perçoit tout de suite une femme aimĂ©e et malfaisante ou surtout, mal aimĂ©e. Un personnage retors loin de l’attention qu’elle retient pourtant, mais c’est lĂ  aussi l’origine de son mal. La petite fille qu’elle a Ă©tĂ© est Ă  l’origine de la fortune de ses parents. Son destin l’a Ă©rigĂ©e en hĂ©ro fictif de livre pour enfants : trop d’attentions pour un personnage idĂ©alisĂ© mais pas pour sa rĂ©elle personne.

Nick, le mari suspect 

La ténacité parfois à la limite du découragement de Nick parvient à nous tenir en haleine devant ses déboires conjugaux et juridiques. La justice, les médias et les faits sont contre lui, poussant l’opinion publique et parfois, le lecteur à le soupçonner d’avoir tué son épouse. C’est d’ailleurs sa vaine et difficile bataille qui nous retient car l’intrigue est réduite quand on comprend enfin le manège calculateur d’Amy. C’est là que la frustration naît.

Ce livre illustre une interrogation divulguĂ©e d’après les faits divers mĂ©diatisĂ©s sur de difficiles rĂ©alitĂ©s : connaissons-nous vraiment nos voisins, nos proches ? Comment, le mari, va-t-il se sortir de ce nĹ“ud de serpents ? Nick a des alliĂ©s et des atouts pour se dĂ©fendre mais faibles comparĂ©s Ă  ceux de cette Ă©pouse qui se dĂ©voile peu Ă  peu Ă  lui.

Une chute surprenante

L’issue dĂ©cevante nous laisse pantois, mais quelle chute surprenante !!!

Une histoire Ă  suspens hors du commun, qu’a repĂ©rĂ©e un cinĂ©aste pour le film de « gone girl ». A mon sens proche du livre le film est plus intrigant car le spectateur est ignorant des chapitres du journal intime d’Amy. Ses narrations intimes apportent finalement beaucoup trop d’indications dans le livre sur le dĂ©nouement pour garantir l’intrigue.

En étant dépourvu de ces éléments, le spectateur apprécie mieux l’intrigue du film. Je placerai le film à un niveau supérieur au livre,  ce qui est rare en général mais il faut rendre à Flynn, ce qui lui appartient : c’est original même si on n’adhère pas à tout.

La chronique vous-a-t-elle convaincu de le lire ou de visionner le film ?
Noter le livre :
Noter la chronique :

Reader Comments

  1. J'adore cette auteure… Mais mon prĂ©fĂ©rĂ© reste "Les lieux sombres", nettement supĂ©rieur Ă  celui-ci. Mais, comme tu le dis, il faut rendre Ă  Flynn ce qui est Ă  Flynn, l'histoire est originale, et du coup c'est grâce Ă  lui que sa carrière a Ă©tĂ© lancĂ©e.

Laisser un commentaire