Des chroniques réguliÚres pour partager des livres, et faire connaßtre de nouveaux auteurs

💜💜 UN EMPLOYE MODELE de Paul Cleave

RESUME

ISNB: 978-2-253-13419-0
Livre de Poche

Joe Middleton, joue les attardĂ©s mentaux dans le commissariat central de la ville oĂč il travaille comme homme de mĂ©nage.
Ce rĂŽle de simplet le place au-delĂ  de tout soupçon dans les crimes qui dĂ©frayent les chroniques. Ainsi, comme Joe cĂŽtoie au quotidien les enquĂȘteurs. Et il prend connaissance de toutes les avancĂ©es dans l’affaire du Serial Killer, « le Boucher de Christchurch » prĂ©sumĂ© coupable du meurtre barbare de sept femmes. Lui-mĂȘme auteur de ces atrocitĂ©s, Joe se sent particuliĂšrement concernĂ© par l’enquĂȘte. Mais, Ă  sa grande dĂ©ception, il est totalement Ă©cƓurĂ© d’avoir Ă©tĂ© imitĂ© dans son mode opĂ©ratoire par un autre criminel. En effet, un des meurtre lui est injustement attribuĂ© sur les sept de cette sĂ©rie.
DÚs lors, il se démÚne pour retrouver le criminel qui a osé doubler le Boucher.

MON AVIS

J’ai aimĂ©

Pour la forme, l’écriture du roman est agrĂ©able, fluide.

La narration du serial killer Ă  la premiĂšre personne dĂ©route de son cynisme affichĂ©. Pour accroitre le cĂŽtĂ© glauque, les violences dĂ©crites sont prĂ©sentĂ©es avec un ton dĂ©sinvolte, auquel il est difficile de rester de marbre devant ces scĂšnes teintĂ©es d’hĂ©moglobine. Les chapitres Ă  la troisiĂšme personne dĂ©diĂ©s Ă  Sally permettent aux lecteurs de faire une trĂȘve dans les horreurs dĂ©taillĂ©es de ses actions.

Le personnage de Joe particuliĂšrement « gratinĂ© » est dotĂ© de toutes les qualitĂ©s du parfait psychopathe : dĂ©nuĂ© d’empathie, et de compassion, seule sa propre personne a de la valeur, avec un grand sentiment de supĂ©rioritĂ© pour son intelligence manipulatrice. Ses relations sociales se limitent Ă  celle de ses deux poissons rouges – qu’il affectionne par-dessus tout, au-delĂ  d’un raisonnement sain –  et de sa mĂšre ultra protectrice.

Le mode opĂ©ratoire structurĂ© de ses crimes, associĂ© Ă  une maitrise de la manipulation d’autrui en font un redoutable criminel. Paul Cleave a façonnĂ© un vĂ©ritable monstre dont les stratagĂšmes paraissent effroyablement plausibles.

J’ai moins aimĂ©

Les violences extrĂȘmes du dĂ©but permettent de cadrer notre personnage principal. NĂ©cessaires, elles exposent le contexte. Cependant, l’abondance et l’accumulation de descriptions des tortures gratuites infligĂ©es aux diffĂ©rentes victimes finissent par dĂ©goĂ»ter le lecteur – en tout cas, moi-.

Certaines scĂšnes insoutenables Ă  la lecture ĂŽtent le plaisir de dĂ©couvrir la suite, dans la crainte d’en lire davantage. Paul Cleave avait Ă©tĂ© bien inspirĂ© par ce bon filon mais je pense que le pavĂ© 475 pages est excessif car certains passages paraissent surajoutĂ©s.

J’avoue m’ĂȘtre forcĂ©e pour finir le livre et c’est bien dommage car j’ai apprĂ©ciĂ© les trois-quarts de l’ouvrage.

Quelques phrases extraites

Page 53 : je me retourne vers un homme qui essaye de cacher son cÎté loser avec une poignée de gel une moustache à moitié pousser.
Page 54 : Je me souviens d’avoir tu es quelqu’un, je ne peux pas me rappeler son nom, mais c’était mon premier.
Page194 : Je ne connais presque personne en ville, mais rester assise toute seule chez moi vendredi soir, ça me tuait.
Page 211 : Une fois de plus, Dieu il fait rien pour m’aider à m’en sortir, donc ça ne sert vraiment à rien de prier ce mec. Je vais foutre la paix à ce hippie en toge garder les priùres pour moi.
Page 273 : Je me demande si elle sait mĂȘme qu’elle est prise au piĂšge.
Ce soir, je vais lui offrir une Ă©chappatoire Ă  la douleur de la vie.
C’est mon humanitĂ©.

Et vous, que pensez- vous de la chronique ? N’hĂ©sitez pas Ă  laisser un commentaire…


Reader Comments

  1. Bravo pour la chronique Annec. L'histoire Ă  l'air sympa. Ce serial ciller semble pas mal dĂ©rangĂ© et tu connais mon attachement aux personnes qui le sont lol. AprĂšs, c'est vrai qu'il faut arriver Ă  tenir sur la distance avec 475 pages…Ă  voir… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *