Des chroniques réguliÚres pour partager des livres, et faire connaßtre de nouveaux auteurs

💜💜💜💜MURDER GAME de Rachel Abbott

 QUATRIÈME DE COUVERTURE

Belfond
25/03/21
350 p.
La premiĂšre fois que Jemma s’est rendue au manoir de Polskirrin, c’était avec Matt, son Ă©poux, pour cĂ©lĂ©brer le mariage du richissime Lucas Jarrett.
Jamais elle n’oubliera la vue saisissante de cette demeure dominant la mer, perchĂ©e sur un Ă©peron de Cornouailles. Jamais, non plus, elle n’oubliera la vue du corps sans vie d’Alex, la sƓur du mariĂ©, le jour des noces, sur cette plage de galets

Un an plus tard, les invités sont de retour à Polskirrin, à la demande de Lucas. Pourquoi ce dernier tient-il tant à célébrer le premier anniversaire de ses noces funestes ?
C’est en rĂ©alitĂ© Ă  une fĂȘte macabre qu’il les a conviĂ©s, un murder game visant Ă  faire rejouer Ă  chacun son rĂŽle de l’an passĂ© et rĂ©vĂ©ler ainsi la vĂ©ritĂ© sur la mort d’Alex. MĂȘmes personnes, mĂȘmes tenues, mĂȘme repas, mĂȘmes discussions, la nuit qui a vu mourir la jeune femme se rĂ©pĂšte dans une mise en scĂšne terrifiante.

MON AVIS

AprĂšs👉📖 (chronique) « Ce qui ne tue pas », R. Abbott rĂ©itĂšre l’ascension du suspens avec succĂšs, dĂ©layĂ© par la mĂȘme Ă©quipe de l’intuitive StĂ©phanie King, perspicace et affutĂ©e. Encore mieux que dans son prĂ©cĂ©dent volume, l’auteure par la finesse de son Ă©criture, implante d’emblĂ©e un climat de tension. À partir d’un scĂ©nario choral avec un week-end de retrouvailles conviviales selon les classiques du genre policier, l’intrigue ne surgira qu’au tiers du roman aprĂšs un suicide.

Cornouailles Polskirrin

 

Le huis clos, dans une demeure luxueuse au milieu d’un paysage pittoresque sur les cĂŽtes de l’Angleterre, prĂ©texte Ă  de rĂ©jouissantes retrouvailles amicales, vire Ă  la tragĂ©die. Et, comble d’horreur, l’expĂ©rience sera renouvelĂ©e, un an plus tard. Le roman se dĂ©roule sur ces deux pĂ©riodes diffĂ©rentes.

Et avec une belle prouesse, l’auteure Ă©clipse le doute sur le suicide par noyade d’Alex. Quand s’enclenche le jeu stupĂ©fiant en guise d’animation pour la rĂ©ception d’un anniversaire funeste, les Ă©nigmes multiplient ses ramifications. Puis, la police fait remonter Ă  la surface des tiraillements avec une enquĂȘte Ă  propos d’une disparition.

Les 350 pages se lisent avec plaisir, Ă  l’heure oĂč les relations sociales sont limitĂ©es, ce roman redonne force Ă  aux tumultes des Ă©changes humains qui fourmillent de mensonges, de secrets et de confidences plus ou moins avouables.

WEEK-END ENTRE AMIS

Un hymne Ă  l’amitiĂ©. Par gratitude pour sa gĂ©nĂ©rositĂ© naturelle, la bande de Lucas le tient en haute estime parce qu’ado, il savait partager sans retenue l’aisance de son train de vie familial dans un environnement cossu. Et grĂące Ă  sa noblesse d’ñme, celui-ci a eu le tact de ne jamais mentionner quelque diffĂ©rence sociale entre eux.

À l’instar du film 👉🎞 « Peter’s friendsâ€‰Â»đŸŽž, de vieux amis aujourd’hui adultes aprĂšs s’ĂȘtre perdus de vue sont rĂ©unis chez leur hĂŽte, Luc Jarret. Lui, le meneur de la bande d’antan, propriĂ©taire d’une fortune Ă  la suite d’un hĂ©ritage considĂ©rable dĂ©sirait ses acolytes comme tĂ©moins Ă  son mariage. Il leur prĂ©sente alors sa promise Nina et d’ailleurs, cette rencontre est l’occasion de connaitre les conjoints de chacun. Et lĂ , ce cocktail d’invitĂ©s disparates sans affinitĂ© particuliĂšre, juste mĂ©langĂ©s le temps d’un week-end autour d’un passĂ© commun, va prendre une dimension autrement dramatique.

Jemma, l’invitĂ© Ă  part observe

Ainsi, malgrĂ© l’hospitalitĂ© luxueuse offerte, Jemma l’épouse de Mark, dĂ©chante rapidement Ă  cause de l’absence d’ambiance bon enfant, pourtant attendue dans ce cadre enchantĂ©.

Jemma, fine observatrice de l’attitude de son mari et ses amis, se sent Ă©trangĂšre Ă  leur manĂšge, pour une meilleure analyse des relations et interactions durant les sĂ©jours. Sa narration, Ă  la premiĂšre personne, positionne immĂ©diatement la neutralitĂ© de l’intruse dans le groupe, et alors Ă©carte tout soupçon Ă  son sujet. Cette escapade dans la Cornouaille Ă©veille sa curiositĂ©, et par probité pour la justice, Jemma bouleverse ces certitudes. Ainsi, elle inspire notre empathie et son investissement dans l’enquĂȘte aboutira Ă  une combinaison Ă©tonnante.

LA FÊTE PREND L’EAU

DĂšs la premiĂšre rencontre, Jemma cerne chaque invitĂ©, et son rĂŽle dans l’émulation du groupe. Mais cette atmosphĂšre dĂ©jĂ  peu dĂ©contractĂ©e va encore se crisper par la prĂ©sence Alex, la sƓur de Lucas. MalgrĂ© elle, Ă  cause de son attitude bizarre, celle-ci joue les trouble-fĂȘtes. Et si tout le monde connait son violent traumatisme subi Ă  ses treize ans, Nina et Jemma en ignorent la teneur exacte. Alors, retrouver sa dĂ©pouille noyĂ©e en bas de la propriĂ©tĂ© le matin du mariage de Lucas perturbe, mais s’explique avec une vidĂ©o dans laquelle elle justifie son suicide.

Le style du rĂ©cit Ă©claire diffĂ©rents points de vue. En alternance avec celle de Jemma, la narration omnisciente dĂ©gage d’autres vĂ©ritĂ©s. Elle instille des questions sur le comportement de chaque invitĂ© avant sa mort. Puis, la police arrive comme dans un jeu de quilles dans le jeu de Lucas. Et tout en devinant un peu le scĂ©nario, les personnages nous happent jusqu’au dĂ©nouement final.

UN JEU MOROSE

L’invitation de Lucas Ă  un an tout juste d’intervalle pour cĂ©lĂ©brer un anniversaire particulier jette un froid
 Sa proposition de jeu de rĂŽle douteux Ă  s’épier les uns les autres vise Ă  reconstituer la derniĂšre soirĂ©e de sa sƓur dĂ©cĂ©dĂ©e. Il est persuadĂ© de l’existence d’un lien secret avec le traumatisme d’Alex.

Mais son jeu va dĂ©railler. Et finalement, on se demande bien comment il voulait s’y prendre pour tout comprendre.

Mes remerciements et aux Ă©ditions Belfond pour ce service de presse. #RachelAbbott #NetGalleyFrance


Reader Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *