Chroniques régulières sur des livres, présentations de nouveaux auteurs

LA MAISON SANS SOUVENIRS de Donato Carrisi đź’śđź’śđź’ś

Quatrième de couverture : Thérapie par hypnose 

Pour comprendre comment un enfant s’est retrouvĂ© sur une scène de crime, une thĂ©rapie par hypnose est mise en place.

Audiolib
12/4/2023
9h28min
Les faits évoqués dans le rapport de la police locale semblent anodins : peu après l’aube, deux promeneurs découvrent une voiture abandonnée dans les bois en Toscane, le pneu arrière crevé et les portières ouvertes. Mais un détail interpelle les forces de l’ordre : elles remarquent les traces d’une tentative de fuite et les effets personnels d’une mère et de son fils, disparus depuis des mois.
Lorsque l’adolescent réapparaît seul dans la vallée de l’Enfer, il se déclare l’auteur d’un crime effroyable. Et pourtant, l’hypnotiseur florentin Pietro Gerber, appelé à l’aide sur cette enquête, soupçonne que quelque chose d’autre, plus sinistre encore, est à l’origine du mal. Dès lors, les événements macabres se multiplient et Gerber se retrouve piégé dans une énigme meurtrière où sa vie et celle du garçon seront gravement menacées.

Mon Avis 

L’auteur italien D. Carrisi mérite sa réputation pour ses romans psychologiques, sous fond de crimes énigmatiques… C’est pourquoi j’avais accepté ce service de presse auprès du site Netgalley et des éditions Audiolib. Je pensais d’ailleurs retrouver une intrigue analogue à celle de La Fille dans le brouillard.

Ainsi j’ai découvert ce livre dans le format audio.

Et malheureusement, j’ai négligé ma concentration pour le découvrir. Le présent mêlé au passé a compliqué ma compréhension malgré une perception globale de l’intrigue. Je regrette d’avoir mal exploité le format audio. Proposer un vague résumé aurait été utile.
Heureusement, la diction efficace et le bon ton du narrateur facilitent l’identification des protagonistes. Elle sait aussi rendre compte de l’ambiance ou de la tension dégagée.

…d’un deuxième tome

Effectivement, je suis passĂ©e un peu Ă  cĂ´tĂ© du rĂ©cit. En effet, la lecture du prĂ©cĂ©dent tome s’imposait pour une meilleure comprĂ©hension du dĂ©nouement et des subtilitĂ©s psychologiques. Ainsi, on assiste aux mĂ©thodes de travail d’un endormeur, d’un hypnotiseur, d’un thĂ©rapeute spĂ©cialisĂ© dans le domaine pĂ©diatrique ou des adolescents. On y cerne toutes les sophistications de la manipulation intellectuelle et psychologique. Cependant, des Ă©vĂ©nements antĂ©rieurs manquaient pour en comprendre les subtilitĂ©s. En effet, en ignorant tout du tome prĂ©cĂ©dent, l’Ă©vocation des Ă©vĂ©nements passĂ©s sont parfois difficiles Ă  relier aux scènes actuelles.

Pour le bien de l’enquĂŞte viennent alors des sĂ©ances de psychothĂ©rapie. Elles sont destinĂ©es Ă  comprendre le comportement d’un enfant ou son Ă©ventuel traumatisme. En fait, pour tirer le meilleur parti de cette intrigue, il faut beaucoup d’attention auditive.

En conclusion… 

J’ai ressenti une petite dĂ©ception sur ce livre, peut-ĂŞtre due Ă  mon choix mal avisĂ©.
En conclusion, le format audio ne m’a pas convenu malgrĂ© la qualitĂ© de la narration. Peut-ĂŞtre que j’aurais Ă©tĂ© beaucoup plus captivĂ©e par la dĂ©marche intellectuelle de notre hĂ©ros avec la connaissance du premier volume. Les dĂ©boires personnels de notre psychologue, empĂŞtré  dans ses prĂ©occupations paternelles suscitent beaucoup moins d’intĂ©rĂŞt que sa pratique professionnelle.