Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’śđź’śđź’śLES TROIS EPOUSES DE BLAKE NELSON de Cate Quinn

RÉSUMÉ

Presse de la Cité
09/21
460 p. (num)
USA. Utah. Salt Lake City.
Le cadavre de Blake Nelson sauvagement mutilé a été retrouvé par miracle au bord de la rivière. La technique opératoire du crime est chargée de symboles explicites quant au mode de vie très particulier de la victime. En effet, dans le respect de la tradition mormone, Blake était engagé dans un mariage plural, une situation illégale dans l’Utah et contre les préceptes de son église actuelle qui condamne la polygamie.
Après une éducation mormone sous l’égide de fervents parents, Blake a subi un échec cuisant lors de sa mission en Amérique du Sud. À contrario de son binôme, lui n’a aucune conversion à son actif. Traumatisé par cette déconvenue, il s’est alors détourné des principes traditionnels de cette religion. Ainsi, il est devenu adepte de la communauté des Derniers Jours pour vivre reclus. Marié à Rachel, Emily et Tina a choisi de se retrancher loin de toute vie sociale. Et il a réussi à les convaincre d’admettre son obsession de la nécessité de constituer des réserves de nourriture pour survivre.
Donc, comme la polygamie est illégale dans l’Utah, seul le mariage avec Rachel la première épouse de Blake est légitime. Mais les trois femmes sont liées par une sorte d’amitié fraternelle née du rapport qu’elles entretenaient avec leur mari commun. L’harmonie semblait régner. Soupçonnées à sa mort, elles vont être interrogées par la police à tour de rôle toutes les trois. D’ailleurs, elles seules avaient connaissance de l’existence du lieu secret où pêchait régulièrement Blake.
Et tandis que Emily la seconde Ă©pouse s’est elle-mĂŞme dĂ©noncĂ©e, ses deux sĹ“urs -Ă©pouses qui doutent de sa culpabilitĂ© vont essayer de comprendre le crime. Chacune va suspecter l’autre. Mais quand elles comprennent que les secrets enfouis de Rachel pourraient ĂŞtre liĂ©s Ă  la mort de Blake, l’aventure commence pour elle et Tina.

MON AVIS

Le cadre de ce roman présente beaucoup d’originalités pour le limiter à la dimension d’un roman policier. Du coup, il me fait plus penser à un roman sociologique par la description de cette adaptation conçue par Blake Nelson de sa vie : retranchée, sa famille vit hors de toute vie sociale, en autarcie. Son cheminement intellectuel et théologique explique une part de ce choix. De plus, l’auteure y intègre la notion psychologique dans les interactions humaines, et la construction affective entre des femmes qui se partagent le même homme.

Alors le postulat d’une famille hors-norme, la place de la femme relève de règles totalement anachroniques et antiféministes qui met le crime au second plan. Et en jouant sur la trame de la polygamie, l’enquête policière développe une intrigue intéressante autour de trois coupables potentielles. Si bien que tous ces paramètres nous posent pour le côté de la victimologie dans une situation où le lecteur ne parvient pas à plaindre le mari assassiné.

Finalement, la recherche du coupable devient accessoire pour le lecteur, alors que les épouses soupçonnées lui inspirent trop de compassion.

La polygamie choisie

Le roman détaille la vie des trois femmes qui proviennent de trois univers différents. À travers leur vie passée et la rivalité présente, on pourrait comprendre un mobile suffisant pour se débarrasser d’un mari peu sympathique. L’auteur a bien ficelé la construction du roman en apportant beaucoup de crédibilité sur son idée de base. Elle a très bien amené la façon dont Blake a su faire entrer et accepter dans son foyer chacune de ses épouses, et elle a su développer les rouages de l’interactivité entre elles.

Le roman prĂ©sente un volet important sur la psychologie, car Rachel, Emily et Tina viennent toutes de mondes opposĂ©s. Et la trame du rĂ©cit dĂ©crit comment le lien qui les unit s’est formĂ©. Elles ne se jalousent pas, elles ne se dĂ©testent pas, elles se supportent et se tolèrent. Difficile de s’imaginer un amour qui pourrait les unir… mystère !

L’après-polygamie

L’auteure nous enferme dans un huis clos où la modernité est exclue. Mais elle parvient à nous sortir de l’univers du film 👉🎞Witness pour nous emmener dans celui de Las Vegas par l’intermédiaire de Tina. Cette ex-droguée et prostituée convertie en docile épouse pieuse contraste avec le personnage terne de Rachel, et la farouche Émily. Le panachage de ces tempéraments offre un rebondissement surprenant.

Quant au crime, il arrive finalement en arrière-plan de l’intrigue. On ne connaîtra le mobile et le coupable que dans les dix dernières pages ; et même si j’avais quand même deviné son identité, la mise en scène m’était inconnue.

J’ai apprécié ce roman pour la découverte de son univers particulier. Cependant, j’ai éprouvé par moment quelques longueurs malgré la petite virée à Las Vegas.

Remerciements : aux éditons Presse de La Cité et le site Netgalley.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *