Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

💙💙💙 L’OURS EST UN ECRIVAIN COMME LES AUTRES de William Koztwinkle

RESUME

Edition 10-18
21/01/2016
Un écrivain Arthur Bramhall, universitaire sans grande envergure mais respecté de ses pairs, est victime de malchances quant à ses écrits.
Le premier de ses romans, le plus achevé qu’il ait pu produire finit en cendre dans l’incendie de sa maison. Averti et prévoyant, il décide de protéger son prochain livre en attente d’éditeur. Il sent le best-seller en puissance. Et pour le mettre à l’abri du danger, il enfouit le manuscrit dans une mallette sous des feuillages hors de la maison, sous un gros arbre.
Mais la malchance s’acharne sur cet auteur.  En effet, un ours guidé par sa gourmandise déniche la mallette où il a flairé le succès de ces feuillets. Et ces pages le transformeront en écrivain talentueux. Pour satisfaire son ambition croissante, l’ours veut se donner une allure humaine. Il s’apprête pour se rendre chez un agent littéraire Dan Flakes. Celui-ci, conquis par ce nouvel auteur tient à le promouvoir. L’ours s’engouffre alors dans le tourbillon médiatiques dans les pattes de journalistes, de personnes influentes, au milieu de la jetset. Toutes ces personnes sont si éblouies par son écriture talentueuse qu’elles passent outre sur son côté rustique, de son attitude loufoque, ni de son langage limité.
Mais il progresse et oublie peu à peu ses manières d’ours jusqu’à se sociabiliser et apprécier le confort urbain.
Parallèlement, Arthur Bramhall, désespéré, dégoûté d’assister à l’usurpation de son succès, s’est reclus en ermite dans une grotte. Dans ce refuge il développe malgré lui, une animalité de plus en plus profonde.

MON AVIS 

Ce livre est distrayant à souhait. L’humour et l’originalité ne manquent pas tout au long de ce roman si le lecteur ne recherche pas de logique. Mais quelques images forcent le sourire.

Ce roman déjanté est une belle critique de la société en général et littéraire en particulier. Voici une illustration de cet univers et une satire de la promotion d’un auteur, ou sa dimension de « produit » prend toute sa signification. Avec beaucoup d’humour tout au long des pages, l’auteur se moque des travers humains à travers cet ours qui ne cherche qu’à s’humaniser, devenir une personne…

THEMES

  • Le monde de l’écriture et des promotions littéraires
  • les rapports sociaux et notamment hommes-femmes
 Notez la chronique. N’hésitez pas à échanger vos impressions. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *