Chroniques réguliÚres sur des livres, présentations de nouveaux auteurs

💜💜💜AUX PRISES AVEC LA MORT de Peter James

QuatriĂšme de couverture

2014
Pocket
550 p.
Ce matin-lĂ , Carly Chase, encore un peu Ă©tourdie par les excĂšs de la veille au soir prend le volant. Elle se hĂąte de se rendre au travail. Lorsqu’elle aperçoit, au coin de la route, un van dĂ©bouler Ă  toute allure, il est dĂ©jĂ  trop tard.
À la suite d’une terrible collision avec un camion et le van qui prend la fuite, un jeune cycliste qui passait lĂ  meurt sur le coup. D’abord traumatisĂ©e par le sentiment de culpabilitĂ©, Carly est bientĂŽt terrassĂ©e par la peur. Car un Ă  un, les hommes impliquĂ©s dans l’accident avec elle sont sauvagement assassinĂ©s.
L’un est retrouvĂ© noyĂ©, les mains scotchĂ©es Ă  son volant
le second est retrouvĂ© pendu Ă  un croc de boucher. Pour Roy Grace, aucun doute possible : le meurtrier crie vengeance et veut finir son Ɠuvre en apothĂ©ose avec elle. Saura-t-il l’arrĂȘter Ă  temps ?

Mon avis

J’ai lu ce livre, offert avec deux bouquins achetĂ©s. J’y allais quand mĂȘme confiante, car l’auteur Peter James ne m’était inconnu. Lisez la chronique de : « La Mort de Lorna Belling ».
En fait, ce livre est le septiĂšme volume d’une sĂ©rie Roy Grace, qui met en scĂšne un hĂ©ros, un policier aguerri, Roy Grace. Mais je considĂšre l’ouvrage comme un « One shot », car sa lecture est trĂšs comprĂ©hensible indĂ©pendamment des autres tomes.

Un engrenage malheureux 

Ici, il montre comment la destinĂ©e peut jouer des tours. En effet, une cascade de coĂŻncidences et de circonstances regrettables entraĂźnera la protagoniste Carly Chase  dans des spirales infernales insoupçonnĂ©es. Quelle banalitĂ©, une implication dans un bĂȘte accident de la circulation ! Mais, pourtant, tout se complique. En effet, un malheureux cycliste meurt Ă  cause de son imprudence. La situation s’aggrave pour la conductrice avec son alcoolĂ©mie supĂ©rieure au taux lĂ©gal. Et le drame empire encore, car la victime dĂ©cĂ©dĂ©e se trouve ĂȘtre le petit-fils du chef de la mafia new-yorkaise. L’émotion nous gagne pour le sort de la pauvre Carly !

La barbarie avec laquelle le meurtrier vengeur s’acharne sur des innocents fait froid dans le dos. L’imagination pĂ©trifiante de l’auteur permet de penser que se retrouver seul avec lui pourrait ĂȘtre dangereux. Je plaisante. En tout cas, le rĂ©cit bien ficelĂ© rend ses crimes crĂ©dibles.

Les personnages sont aussi bien Ă©tudiĂ©s. Certes, ils Ă©voluent sans vĂ©ritable surprise, mais selon une logique agrĂ©able. L’hĂ©roĂŻne Carly dĂ©ploie une force phĂ©nomĂ©nale tant mentale que physique dans l’épreuve qu’elle traverse. OpiniĂątre, volontaire et courageuse, elle reprĂ©sente tous ces caractĂšres Ă  la fois. Quant Ă  Roy, sa prise de recul dans l’enquĂȘte lui procure une Ă©toffe de hĂ©ros.

De l’Angleterre Ă  New-York 

En conclusion, ce polar trĂšs captivant nous introduit dans la rĂ©gion de Shoreham. Le scĂ©nario part d’un banal accident de la circulation en Angleterre et nous dirige en AmĂ©rique chez une arrogante famille mafieuse. Avec de l’action prĂ©sente jusqu’à la fin, de la compassion pour les personnages, des situations originales, on se distrait de notre rĂ©alitĂ© durant plus de 500 pages, et cela, sans nous en apercevoir. Vous avez compris : je conseille ce livre aux lecteurs qui apprĂ©cient les opĂ©rations stratĂ©giques de faction, de guet et tirs avec de la tension (surtout Ă  la fin) pour passer un moment agrĂ©able. C’est vrai, leurs descriptions les rend animĂ©es. Bonne lecture !

Citations

Page 230

L’un de ses hĂ©ros, Arthur Conan Doyle, un ancien mĂ©decin devenu auteur de romans policiers, avait un jour dĂ©clarĂ© : « Pour effectuer un bon diagnostic mĂ©dical, il faut identifier, de façon prĂ©cise et intelligente, les diffĂ©rences les plus minimes. N’est-ce pas ce que l’on demande aussi Ă  un bon enquĂȘteur ? « 

Page 220

Quand on est heureux en amour −comme c’Ă©tait leur cas avant l’avalanche meurtriĂšre−, on se sent invincible, la vie prend tout son sens. Quand on choisit la mauvaise personne, le mariage se transforme en prison.