Des chroniques réguliÚres pour partager des livres, et faire connaßtre de nouveaux auteurs

💜💜💜💜 HELP de SinĂ©ad Crowley

RESUME

Le Masque
paru le 06/06/18
ISBN : 978-2-7024-4691-1
Des femmes accaparĂ©es par leur rĂŽle de nouvelle ou future maman surfent sur un espace d’Ă©change sur le site de Netmaman.com. Elles se confient ou cherchent des conseils sur leurs problĂ©matiques de grossesse ou maternitĂ© sur le forum de discussion par le biais de pseudonyme.
Sous couvert de cet anonymat, elles s’y connectent avec assiduitĂ© Ă  une frĂ©quence rĂ©guliĂšre pour s’épancher et se raconter aux membres de ce groupe. Cet Ă©chappatoire Ă  leur confinement maternel, ce rendez-vous virtuel quasi-quotidien permet de faire naĂźtre des liens virtuels entre des femmes dans le secteur de Dublin. Ainsi, « Petit Mouton », « Mother_from_London » et « Femme_d’_Agriculteur » s’inquiĂštent entre elles des Ă©tats d’ñme de l’une ou l’autre, de son environnement familial. Des relations rĂ©guliĂšres et intimistes s’instaurent.
En parallùle, les journaux relatent la nouvelle de l’assassinat de jeunes femmes et d’un suicide douteux, dans les parages.
Claire Boyle, responsable de l’enquĂȘte en sera Ă©cartĂ©e, car sa grossesse à risque la contraint Ă  un immobilisme forcĂ©. Elle dĂ©couvre alors le groupe sur Netmaman.com et elle dĂ©cĂšle le lien entre les crimes survenus et le forum


MON AVIS sur ces 300 pages

Je remercie les Ă©ditions LattĂšs et le site Netgalley pour ce SP et  la dĂ©couverte de cette auteure de talent. J’ai vivement apprĂ©ciĂ© son style d’écriture agrĂ©able et le suspense addictif.

UNE TOILE CONTEMPORAIRE

Ce livre va interpeller tous mes lecteurs qui s’adonnent Ă  cette chronophage activitĂ© des rĂ©seaux sociaux. Ici, on est spectateur d’un univers virtuel, oĂč surfer rompt son isolement face Ă  ses questionnements.

Dans le cas prĂ©sent, le mobile de la pratique internet concerne le domaine de la parentalitĂ© et de la grossesse mais la problĂ©matique est transposable Ă  d’autres centres d’intĂ©rĂȘts. Mon lectorat fĂ©minin se sentira plus concernĂ©e par les questions soulevĂ©es sur le forum de netmaman.com, site central du livre. Le thĂšme choisi ici n’est qu’accessoire pour dĂ©velopper une intrigue policiĂšre qui peut s’adresser Ă  tous.

Cette illustration via un banal forum comme il en existe des milliers, nous alarme des dangers du monde virtuel oĂč l’écran et un pseudo incitent Ă  se confier Ă  autrui. On se sent protĂ©gĂ© d’ĂȘtre cachĂ©, anonyme, et loin. Et en mĂȘme temps on est rassurĂ© de se comprendre si bien par les mots, l’immĂ©diatetĂ© et la frĂ©quence des conversations. Mais pour les manipulateurs malveillants, rien de plus facile d’abuser de la naĂŻvetĂ© de son interlocuteur.

UNE IRLANDE HETEROCLITE  

Le rĂ©cit se situe Ă  Dublin, mais peut s’appliquer partout dans n’importe quelle grande mĂ©tropole.

On nous dĂ©peint divers personnages, issus de divers milieux sociaux. Une belle palette de personnages prĂ©sentent tous un intĂ©rĂȘt du dĂ©but jusqu’à la fin. On passe de la policiĂšre expĂ©rimentĂ©e au jeune flic, de la femme au foyer novice et citadine Ă  l’agricultrice mĂšre de famille nombreuse, en passant par la mĂšre cĂ©libataire ou l’agent immobilier vĂ©reux, ou les prĂ©sentateurs TV vedette


Trois ou quatre femmes se partagent les rĂŽles d’hĂ©roĂŻnes principales (dans l’ordre d’apparition) : Claire, Miriam, Yvonne, Matha. Leur passĂ© familial troublĂ©, leur force de caractĂšre, et leur opiniĂątretĂ© donnent de la consistance Ă  ces femmes oĂč l’on pĂ©nĂštre dans leur intimitĂ©. Yvonne, reste ma prĂ©fĂ©rĂ©e pour sa perspicacitĂ© Ă  avoir cru dĂ©celer le pot-aux-roses. L’auteur a su user de finesse en instillant par petites touches l’intĂ©gralitĂ© de leur histoire avec parcimonie.

Les nombreux personnages masculins brouillent encore les suppositions du lecteur, premier témoin du lien entre le site et les crimes.

 FIN PALPITANTE 

Le roman, narration Ă  la troisiĂšme personne s’articule avec des retranscriptions de discussions des forums. D’habitude je suis rĂ©fractaire à  ces incartades qui s’apparentent Ă  du remplissage facile et parfois superfĂ©tatoire mais ici la combinaison pertinente, ne heurte pas le rythme de la lecture. La bonne qualité de l’Ă©criture des Ă©changes drainent de maniĂšre insidieuse le dĂ©nouement (prendre garde aux pseudos bien choisis aussi).

La cohĂ©rence des rebondissements nous tient en haleine jusqu’au bout. L’amitiĂ© virtuelle peut bel et bien se construire avec le temps, la sincĂ©ritĂ© qui en dĂ©coule peut elle aussi s’y associer. Cependant, la tentation de malveillance peut aussi s’emparer des dĂ©rives et des dangers du monde d’Internet.

L’humour trouve sa place dans le contexte avec les dĂ©convenues rencontrĂ©es par le jeunes femmes : l’arrĂȘt de travail malvenu de Claire et la premiĂšre soirĂ©e mondaine d’Yvonne.

J’insiste sur le thĂšme d’Internet mais un autre thĂšme que je ne dĂ©voile pas est la source du coup de thĂ©Ăątre final.

Vous l’avez compris, je vous encourage Ă  lire cet ouvrage ! bonne lecture

Pour se le procurer chez Decitre c’est ICI

La chronique vous a-t-elle donner l’envie de dĂ©couvrir le livre ? N’hĂ©sitez pas Ă  laisser un commentaire…


Reader Comments

  1. 🙂 je crois que les PAL sont faites pour grossir et nous rappeler que la lecture est une activitĂ© sans fin
 j'espĂšre que quand tu auras le temps de le ire, tu l'apprĂ©cieras. bonne lecture et merci de ton avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *