Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

💜💜💜💜 HELP de Sinéad Crowley

RESUME

Le Masque
paru le 06/06/18
ISBN : 978-2-7024-4691-1
Des femmes accaparées par leur rôle de nouvelle ou future maman surfent sur un espace d’échange sur le site de Netmaman.com. Elles se confient et grapillent des conseils sur leurs problématiques de grossesse ou maternité sur le forum de discussion par le biais de pseudonyme.
Sous couvert de l’anonymat du Net, ces mamans se connectent avec assiduité à une fréquence régulière pour s’épancher et se raconter aux autres membres du groupe. Ce rendez-vous virtuel quasi-quotidien leur offre une échappatoire au confinement domestique, et fait naître des liens virtuels entre ces femmes, situées dans le secteur de Dublin. 
Ainsi, « Petit Mouton », « Mother_from_London » et « Femme_d’_Agriculteur » s’inquiètent des états d’âme des unes ou des autres au sein de leur environnement familial. Des relations régulières et intimistes s’instaurent.
En parallèle, les journaux relatent des faits divers produits dans les parages : les assassinats de jeunes femmes et un suicide douteux. Claire Boyle, responsable de l’enquête, en sera vite écartée : sa grossesse à risque la contraint à un immobilisme forcé. Elle découvre alors le groupe sur Netmaman.com…  

MON AVIS sur ces 300 pages

Je remercie les éditions Lattès et le site Netgalley pour ce SP et  la découverte de cette auteure de talent. J’ai vivement apprécié son style d’écriture agréable et le suspense addictif.

UNE TOILE CONTEMPORAIRE

Ce livre va interpeller tous mes lecteurs qui s’adonnent à cette chronophage activité des réseaux sociaux. Ici, on est spectateur d’un univers virtuel, où surfer rompt son isolement face à ses questionnements.

Dans le cas présent, le mobile de la pratique internet concerne le domaine de la parentalité et de la grossesse mais la problématique est transposable à d’autres centres d’intérêts. Mon lectorat féminin se sentira plus concerné par les questions soulevées sur le forum de netmaman.com, site central du livre. Le thème choisi ici n’est qu’accessoire pour développer une intrigue policière qui peut s’adresser à tou(te)s.

Cette illustration via un banal forum comme il en existe des milliers, nous alarme des dangers du monde virtuel où l’écran et un pseudo incitent à se confier à autrui. On se sent protégé d’être caché, anonyme, et loin. Et en même temps on est rassuré de se comprendre si bien par des paroles sincères et libératrices, l’immédiateté et la fréquence des conversations. Mais pour les manipulateurs malveillants, rien de plus facile d’abuser de la naïveté de son interlocuteur.

UNE IRLANDE HETEROCLITE  

Le récit se situe à Dublin (Irlande), mais peut s’appliquer partout dans n’importe quelle grande métropole.

On nous dépeint divers personnages, issus de divers milieux sociaux. Une belle palette de personnages présentent tous un intérêt du début jusqu’à la fin. On passe de la policière expérimentée au jeune flic, de la femme au foyer novice et citadine à l’agricultrice mère de famille nombreuse, en passant par la mère célibataire ou l’agent immobilier véreux, ou les présentateurs TV vedette…

Trois ou quatre femmes se partagent les rôles d’héroïnes principales (dans l’ordre d’apparition) : Claire, Miriam, Yvonne, Matha. Leur passé familial troublé, leur force de caractère, et leur opiniâtreté donnent de la consistance à ces femmes où l’on pénètre dans leur intimité. Yvonne, reste ma préférée pour sa perspicacité à avoir cru déceler le pot-aux-roses. L’auteur a su user de finesse en instillant par petites touches l’intégralité de leur histoire avec parcimonie.

Les nombreux personnages masculins brouillent encore les suppositions du lecteur, premier témoin du lien entre le site et les crimes.

 FIN PALPITANTE 

Le roman, narration à la troisième personne s’articule avec des retranscriptions de discussions des forums. D’habitude je suis réfractaire à  ces incartades qui s’apparentent à du remplissage facile et parfois superfétatoire mais ici la combinaison pertinente, ne heurte pas le rythme de la lecture. La bonne qualité de l’écriture des échanges drainent de manière insidieuse le dénouement (prendre garde aux pseudos bien choisis aussi).

La cohérence des rebondissements nous tient en haleine jusqu’au bout. L’amitié virtuelle peut bel et bien se construire avec le temps, la sincérité qui en découle peut elle aussi s’y associer. Cependant, la tentation de malveillance peut aussi s’emparer des dérives et des dangers du monde d’Internet.

L’humour trouve sa place dans le contexte avec les déconvenues rencontrées par le jeunes femmes : l’arrêt de travail malvenu de Claire et la première soirée mondaine d’Yvonne.

J’insiste sur le thème d’Internet mais un autre thème que je ne dévoile pas est la source du coup de théâtre final.

Vous l’avez compris, je vous encourage à lire cet ouvrage ! bonne lecture…
Pour se le procurer chez Decitre c’est ICI

La chronique vous a-t-elle donner l’envie de découvrir le livre ? N’hésitez pas à laisser un commentaire…


Reader Comments

  1. 🙂 je crois que les PAL sont faites pour grossir et nous rappeler que la lecture est une activité sans fin… j'espère que quand tu auras le temps de le ire, tu l'apprécieras. bonne lecture et merci de ton avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *