Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

đź’śđź’śđź’śđź’śđź’ś JAMAIS TU NE ME QUITTERAS de Shevy Stevens

RÉSUMÉ 

Ed. L’Archipel
08/10/2020
450 p.
Lindsey mariĂ©e Ă  Andrew a vite dĂ©chantĂ© de son Ă©poux, un entrepreneur compĂ©tent et apprĂ©ciĂ© de tous. L’alcool et la jalousie maladive d’Andrew le conduisent Ă  exercer toutes sortes de violences sur Lyndsey. Elles lui sont si insupportables que la jeune femme se contente d’une vie sociale rĂ©duite Ă  nĂ©ant concentrĂ©e autour de Sophie, leur fille. Sans travail, coupĂ©e peu Ă  peu de ses amies, elle ne peut se confier Ă  personne et surtout pas Ă  sa famille pour qui Andrew apparaĂ®t comme un bienfaiteur. Heureusement, Lindsey trouve en son frère Chris une issue de secours pour s’Ă©chapper de ce joug. Mais, Andrew en voulant pourchasser en voiture dans la fuite de Lindsey tue une automobiliste, et Ă©cope de dix ans de prison pour  homicide en Ă©tat d’ivresse.
Dix ans plus tard, Lindsay a crĂ©Ă© sa sociĂ©tĂ©, et entretient une relation une sentimentale sans passion mais sereine avec Greg. Quant Ă  Sophie, elle envisage l’universitĂ© l’annĂ©e prochaine, mais au terme des dix ans d’incarcĂ©ration a pris contact avec son père Ă  l’insu de sa mère. Parallèlement, Lindsey qui ressent une insĂ©curitĂ© avec l’impression permanente d’ĂŞtre surveillĂ©e intensifie ses cours d’auto-dĂ©fense, et adopte un chien pour se rassurer. Les intrusions mystĂ©rieuses dans la maison se multiplient, avec des consĂ©quences d’intensitĂ©s diverses. Très vite, Sophie regrette d’avoir mis sa mère en danger en frĂ©quentant son père qu’elle ne connaĂ®t finalement que très peu.
Du coup, mère et fille se rĂ©fugient Ă  Vancouver en attendant une injonction du juge avec interdiction pour Andrew de s’approcher de Lindsey. Alors le harcèlement va enfin cesser et Lyndsey peut enfin envisager un avenir plus serein. Et pourtant c’est le dĂ©but des ennuis…

MON AVIS 

Je le résumerai par un seul mot : EXCELLENTISSIME thriller familial !

Toute ma reconnaissance va aux Ă©ditions « L’archipel » et au site Netgalley et se met Ă  la hauteur du plaisir de la dĂ©couverte de cet auteur avec ce second roman. J’espère que ce service de presse retranscrira avec exactitude la qualitĂ© de l’Ă©criture et le dĂ©concertant du scĂ©nario de ce thriller addictif. Chroniquer un roman qu’on a adorĂ© est toujours une tâche dĂ©licate pour ne pas le dĂ©naturer, ne pas tenir ses personnages. Difficile de ne pas dĂ©voiler l’intrigue, surtout quand on est scotchĂ© de ne pas avoir vu « venir » le dĂ©nouement… Donc, vous l’avez compris : J’ai tout simplement adorĂ©, et vous encourage Ă  vous procurer au plus vite cet ouvrage qui fera sans conteste parler de lui.

LA VIOLENCE CONJUGALE

Le thème rĂ©current de l’actualitĂ© est illustrĂ© par l’intermĂ©diaire de notre hĂ©roĂŻne. Battue physiquement par son mari Andrew, elle se retrouve aussi victime de harcèlement moral et psychologique. L’Ă©ventail des tortures paraĂ®t malheureusement rĂ©aliste ici, par rapport Ă  certains vĂ©cus. Une jalousie maladive et son addiction Ă  l’alcool auront raison de la rĂ©ussite professionnelle et sociale d’un homme qui a tout pour lui. En effet, le mari du dĂ©but va finalement se montrer sous un autre jour moins flatteur : suspicieux, colĂ©rique, violent, menteur et manipulateur…  Mais seulement aux yeux de sa femme ! Et c’est le comble dans ce genre de situation car l’extĂ©rieur ne voit que son cĂ´tĂ© affable, destituant la conjointe du droit de se plaindre Ă  autrui.

LA RÉSILIENCE

Heureusement, sans dĂ©voiler le mystère du roman, l’hĂ©roĂŻne a pu s’enfuir grâce Ă  son frère. Mais, mieux, les circonstances de la vie vont dĂ©barrasser pendant dix ans Lindsey de ce conjoint malsain, et a su rĂ©agir sur cette aubaine pour reconstituer sa vie avec sa fille. Lindsey a ainsi profitĂ© de cette trĂŞve pour mettre en place une action dĂ©fensive comme rejoindre un groupe de parole et prendre des cours d’autodĂ©fense. Elle a su reprendre sa vie en main du point de vue professionnel et sentimental.

Mais sa fille ne l’a pas vĂ©cu de la mĂŞme façon en Ă©prouvant malgrĂ© elle un manque affectif paternel.  Ici, on note le prisme flou de l’enfant tĂ©moin de violence parentale subi par sa mère. Étonnamment, en voulant Ă©dulcorer les souvenirs terribles pour limiter un traumatisme chez l’enfant, Lindsay s’est mise en danger malgrĂ© toutes ces mise en garde.  En plus la fin de l’incarcĂ©ration d’Andrew laisse supposer que la rĂ©insertion n’est pas aussi Ă©vidente qu’elle n’y paraĂ®t.

UN THRILLER PSYCHOLOGIQUE DE GRANDE VALEUR

Des rebondissements Ă  foison et des suppositions multiples embrouillent l’esprit du lecteur pour lui procurer un maximum d’Ă©motions et de tension. Attention, les donnĂ©es de base du roman partent des violences conjugales, mais d’autres Ă©lĂ©ments vont s’imbriquĂ©es de toutes parts.

Le personnage de l’hĂ©roĂŻne Lindsay n’est pas du tout surfait. Il est si cohĂ©rent, qu’on s’attache Ă  elle dès le dĂ©part avec ses dĂ©boires conjugaux. La violence et la manipulation de son mari violent renforcent l’idĂ©e d’une surpuissance, une pression exercĂ©e sur les autres, notamment on voit l’influence qui peut avoir sur sa fille, sur sa belle-famille : il a tissĂ© une toile d’araignĂ©e implacable autour de Lindsey. Sophie, elle subit les tourbillons de l’adolescence d’amour avec un garçon qui ne lui semble pas lui correspondre Ă  première vue, ni très recommandable et cela augmente le suspense. En tout cas pas de relâche dans le stress vĂ©cu par Lindsey et Sophie.

Le rĂ©cit n’est pas linĂ©aire. Il entretient le suspens et l’intrigue avec perfection avec des flashbacks.  Jusqu’à la fin, on croit en avoir terminĂ© avec une Ă©nigme quand en surgit une autre encore plus effroyable. Bref, selon moi ce roman fait partie des meilleurs de l’annĂ©e et je m’empresse dĂ©jĂ  de lire dès que possible 📖👉 « SĂ©questrĂ©e » (source Babelio) le prĂ©cĂ©dent de l’auteure. La chronique suivra au plus vite ! Ă€ bientĂ´t.

#Jamaistunemequitteras #NetGalleyFrance

Reader Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *