Des chroniques régulières pour partager des livres, et faire connaître de nouveaux auteurs

💙💙💙💙PLUS ON EST DE FOUS de Zoé Brisby

RÉSUMÉ 

Michel Lafon
04/2021
380 p.
Luc est le dernier arrivĂ© Ă  la clinique Beausoleil, une petite structure destinĂ©e aux malades psychiatriques. Ă€ l’instar des nouveaux pensionnaires de la clinique, il se rĂ©clame d’une injustice et d’une erreur en claironnant qu’il n’est pas fou, mais sain d’esprit. D’ailleurs, il ne ressemble en rien aux hurluberlus qui l’entourent.
En fait, il se trouve enfermé ici, par la force d’une manigance de sa sœur Pauline désireuse de lui soustraire l’héritage de leur tante. Alors, les espoirs de Luc reposent sur sa concubine pour le sortir d’ici. En attendant sa libération, il se lie d’amitié avec les originaux de l’établissement qui l’entourent. Jared, le caméléon excelle dans l’art de travestir pour incarner divers personnages. Ernest accro aux tentatives de suicide s’adonne à des expérimentations en tout genre. Jeanne-Elysabeth, elle, se permet d’inculquer la politesse et les bonnes manières compte tenu de ses origines aristocratiques. Quant à Yoda, elle ne s’exprime que dans le registre de Star Wars ; Robin, lui, obsédé par les complots omniprésents s’évertue à les déjouer. Et Calixte le plus jeune du groupe est obnubilé par sa phobie des microbes.
Et bientôt, tout ce petit groupe, séduit par la personnalité assez lisse de Luc, va se mobiliser pour le libérer de son internement. Ils vont mettre au point un stratagème fou pour tenter une évasion de dingue.

MON AVIS

J’ai Ă©prouvĂ© un vĂ©ritable plaisir avec la lecture du dernier-nĂ© de ZoĂ© Brisby dĂ©couverte lors de l’excellentissime (cf. sa chronique) 👉📰« L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINEAU ». Cette auteure imaginative dĂ©ploie encore ici un panel de personnages complètement dĂ©calĂ©s qui procurent une dynamique au rĂ©cit. Les originalitĂ©s d’une panoplie de fantaisistes forment une osmose pĂ©tillante pour dĂ©velopper un scĂ©nario rocambolesque. Cette approche toute en humour sous un Ă©clairage de farceurs involontaires dĂ©dramatise le cadre mĂ©dical pourtant loin de reprĂ©senter la lĂ©gèretĂ©.  Or, on ne peut s’empĂŞcher de sourire devant tous ces personnages qui en plus de nous distraire, suscitent une Ă©motion.

Des scènes mĂ©morables et drĂ´les. L’Ă©vasion Ă  elle seule est un dĂ©lire total, l’Ă©pisode met en situation de nouvelles figures surprenantes  ! L’interaction des personnages se combine Ă  merveille. MĂŞme les « soignants » trouvent leur place et leur histoire.

Z. Brisby a su  procurer une humanitĂ© et de l’humour voire de l’Ă©motion Ă  une structure mĂ©dicale souvent peu reluisante. Le domaine de la psychiatrie un peu tabou peut paraĂ®tre un peu obscur  pour les profanes. Cette manière d’aborder ces institutions met du baume au cĹ“ur, suggère de la bonne humeur.  MĂŞme si la mise en scène optimiste est exagĂ©rĂ©e, cela fait du bien de penser que ces Ă©changes parfois Ă©tranges retentiraient pour un tel rĂ©sultat inattendu.

Excellente lecture Ă  vous, j’espère que vous apprĂ©cierez l’ouvrage autant que moi… BONNE LECTURE


Reader Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *