Des chroniques réguliÚres pour partager des livres, et faire connaßtre de nouveaux auteurs

💜💜 SACRIFICES de Pierre Lemaitre

Albin Michel
03/10/12
Avant-propos : Il s’agit du troisiĂšme Ă©pisode d’une trilogie de thriller (Alex, Travail SoignĂ©) dans laquelle le commandant Vehoeven effectue des enquĂȘtes de police. MĂȘme sans avoir lu en amont les prĂ©cĂ©dents, l’histoire reste cohĂ©rente et comprĂ©hensible.

RESUME

Anne Forestier, en avance sur sa journĂ©e, en profite pour faire une halte dans les toilettes publiques : elle se trouve au mauvais endroit au mauvais moment  Et lĂ , sa vie va basculer : elle surprend la prĂ©paration d’un braquage, pour devenir tĂ©moin gĂȘnant dans une association de malfaiteurs. Les braqueurs la passent Ă  tabac à coups de crosses pour la dĂ©courager. Et avant de prendre la fuite, un des complices tente l’atteindre par balle. Anne sera secourue Ă  temps, mĂȘme si elle est physiquement trĂšs atteinte. Comme elle a pu rester consciente et qu’elle a pu voir son agresseur, son tĂ©moignage reste prĂ©cieux pour la police.
Par un hasard de circonstance, Anne Forestier se trouve ĂȘtre  aussi la petite amie du commandant Camille Vehoeven, « l’Ă©lectron libre » de la brigade. Leur relation est encore ignorĂ©e de tous. Et, poussĂ© par son amour-propre, Vehoeven s’engagera moralement Ă  la protĂ©ger, quitte Ă  outrepasser les procĂ©dures pour ĂȘtre chargĂ© de l’enquĂȘte.
D’ailleurs selon le mode opĂ©ratoire Ă  quelques dĂ©tails, il relie ce braquage avec une ancienne affaire. Le commandant va vite soupçonner les coupables pour « mettre en branle » de gros effectifs de la police au mĂ©pris des rĂšgles et de sa hiĂ©rarchie. Il va procĂ©der Ă  une « ratonnade ». En ciblant la communautĂ© serbe en particulier, sa hiĂ©rarchie lui reproche sa mĂ©thode contraire aux principes lĂ©gaux. De plus, les moyens dĂ©ployĂ©s sont vains puisque le principal suspect du braquage reste introuvable, et un autre assassinĂ©.
Pendant qu’Anne, sa petite amie, un tĂ©moin mal protĂ©gĂ©e  demeure une proie convoitĂ©e par ce barbare, Camille Vehoeven s’entĂȘte. Il slalome entre l’incomprĂ©hension de ses collaborateurs, et la poursuite de l’enquĂȘte en marge des rĂšgles.

MON AVIS

J’ai Ă©tĂ© un peu dĂ©concertĂ©e par ce livre en voulant dĂ©couvrir son auteur P. Lemaitre. Sa rĂ©putation de maitre du thriller avait Ă©veillĂ© ma curiositĂ© et j’ai optĂ© pour « Sacrifices » pour un premier contact.

C’est le personnage de Vehoeven, flic atypique qui, Ă  mon sens, apporte du relief au suspens du livre. Sa petite taille du haut de son mĂštre quarante cinq – l’auteur insiste bien – parait douteux de crĂ©dibilitĂ© pour faire partie de la police, mĂȘme au rang de commandant. Les multiples allusions Ă  sa tailles sont Ă  force un peu rĂ©pĂ©titives et alourdissent le style :

Chez les flics de nos jours, c’est comme en politique, le grade est inversement proportionnel Ă  la taille

 et

il ne montre pas sa carte, au-dessus d’un mĂštre cinquante on est dispensĂ©.

 Mais sa taille qui ne paraĂźt pas ĂȘtre vĂ©cue comme complexe, donne de la cohĂ©rence à sa volontĂ©, son courage, et son opiniĂątretĂ©. Son veuvage douloureux explique aussi sa dĂ©tresse amoureuse et sa romance particuliĂšre avec Anne – lĂ  aussi, c’est peu crĂ©dible – . C’est lĂ  que le bats blesse, car le lecteur sent vite que quelque chose cloche dans leur histoire.

Et c’est l’issue avec laquelle Vehoeven pourra tirer son Ă©pingle du jeu qui nous retient tout le long.

En insĂ©rant des chapitres avec la narration du plus grand suspect Hafner, cela brouille un peu les cartes. Mais la rapiditĂ© avec laquelle son identitĂ© arrive dans les dossiers, fait prĂ©sumer que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Mais, je n’ai pas ressenti une grande Ă©motion ni pour les personnages ni pour l’intrigue.

La barbarie du criminel est parfaite de rĂ©alisme avec les tortures difficilement soutenables pour le lecteur. Un bravo Ă  l’auteur pour sa syntaxe et un riche vocabulaire : sans ĂȘtre cru et vulgaire, il retranscrit le contexte pesant Ă  souhait.

Un bon livre mais les prochains de cet auteur ne seront pas la priorité de ma PAL.

Et vous, d’accord ou pas d’accord avec moi ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *